porion


porion

porion [ pɔrjɔ̃ ] n. m.
• 1775; mot picard, probablt aphérèse de caporion « chef d'escouade » en fr. de Belgique, d'apr. le flam. porion « poireau »
Agent de maîtrise, contremaître dans les mines de charbon. 2. mineur. Porion d'abattage, de roulage. Chef porion. « quand il ne redoutait pas la rencontre d'un porion, il montait sur la dernière berline » (Zola).
Contremaître dans les puits de pétrole. Porion d'huile, qui organise le pompage.

porion nom masculin (mot picard, de l'ancien français porion, poireau) Contremaître dans une mine.

⇒PORION, subst. masc.
MINES ET CARR. Agent de maîtrise ayant la responsabilité d'un chantier d'exploitation du sous-sol. Porion d'abattage, de roulage, de sécurité. Dansaert passa pour donner un coup d'oeil au travail. Il paraissait d'une humeur exécrable, il s'emporta contre le porion: rien ne marchait, les bois demandaient à être remplacés au fur et à mesure, est-ce que c'était fichu, de la besogne pareille! Et il partit (...). Une heure encore s'écoula. Le porion avait arrêté le déblaiement, pour employer tout son monde à étayer le toit (ZOLA, Germinal, 1885, p.1536). Le personnel de maîtrise du fond, surveillants de roulage, chefs de poste, porions..., se recrute, ainsi que les surveillants ou chefs-mineurs, parmi les meilleurs ouvriers (E. SCHNEIDER, Charbon, 1945, p.262).
Chef porion. Agent de maîtrise ayant la responsabilité de plusieurs chantiers, contrôlant la tâche des porions. Sur toute mine comprenant deux ou trois puits on rencontre aussi un maître-mineur, sorte de chef porion, qui surveille avec attention les chantiers, règle l'avancement des travaux (E. SCHNEIDER, Charbon, 1945 p.167).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1775 (doc. 17 nov., Aniche ds A. DE SAINT-LÉGER, Les Mines d'Anzin et d'Aniche pendant la Révolution, t.2, 1re part., p.22). Prob. issu par aphérèse (due à l'infl. du flam. porion «poireau») de caporion, att. dans le Borinage au sens de «chef d'escouade» av. 1714 (d'apr. G. DECAMPS, Mém. hist. sur l'orig. et les développements de l'industr. houillère dans le bassin du couchant de Mons, Mons, 1880, t.1, p.194; cf. caporion «chef de troupe» en 1549, RABELAIS, La Sciomachie, ds OEuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t.3, p.399; v. RUELLE, p.158 et J. POHL ds Fr. mod. t.31, p.304), empr. à l'ital. caporione «chef de bande» (dep. 1586, G. DE RICCI), d'abord «chef de quartier» (dep. av. 1380, STE CATHERINE DE SIENNE d'apr. CORT.-ZOLLI), comp. de capo «chef» et de rione «quartier». L'hyp. qui fait de porion un empl. métaph. du mot artésien et pic. porion «poireau» (A. DURAFFOUR ds Mél. Jud (J.), Genève-Zurich, 1943, p.381, note 1; BL.-W.3-5), aussi «verrue» (GUIR. Lex. fr. Étymol. obsc.) est moins vraisemblable. Fréq. abs. littér.:72.

porion [pɔʀjɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1838; mot picard, fin XVIIIe; métaphore de porion « poireau » (1176). → Poireau (4.).
Agent de maîtrise, contremaître dans une mine. Mineur.(Dans les mines de charbon). || Porion d'abattage, qui organise et surveille la taille. || Porion de roulage ou de trait, qui organise et surveille les transports souterrains. || Porion de sécurité, qui contrôle les soutènements, la ventilation, etc. || Chef porion. || Porion d'aérage. || Porion de quartier, qui dirige les ouvriers d'un quartier en activité de la mine.(Dans les exploitations de pétrole). || Porion d'huile, chargé de l'organisation du pompage.
0 (…) parfois, quand il ne redoutait pas la rencontre d'un porion, il montait sur la dernière berline, ce qu'on lui défendait, de peur qu'il ne s'y endormît.
Zola, Germinal, II, V.
tableau Noms de métiers.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • porion — 1. (po ri on) s. m. Narcisse des bois ou des prés. ÉTYMOLOGIE    Dérivé du lat. porus, poireau. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. PORION, narcisse des prés. Ajoutez : HIST. XVIe s. •   Je n ay plus amy ne amye En France et en Normandye, Qui me… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • porión — punto craneométrico situado en el punto más lateral del techo del meato auditivo externo imagen anatómica [véase http://www.iqb.es/diccio/p/po.htm#porion] Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010 …   Diccionario médico

  • Porion — Porion, s. Schädel …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • porion — porión, porióni, s.m. (reg.) supraveghetor. Trimis de blaurb, 13.10.2006. Sursa: DAR …   Dicționar Român

  • porion — Porion, Bulbus syluestris. Sunt quibus Cepa syluestris appellantur, Oignon sauvage …   Thresor de la langue françoyse

  • Porion — Dans le monde minier, porion est l appellation familière du Maître mineur. Le musée PASS, installé dans une ancienne mine du Borinage en Frameries, donne comme étymologie pour le mot ceci: « faire le poireau ». En autre mots, le… …   Wikipédia en Français

  • PORION — n. m. Contremaître dans les houillères du Nord de la France …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • porion — /pawr ee on , pohr /, n., pl. poria /pawr ee euh, pohr /, porions. Craniom. the most lateral point in the roof of the bony external auditory meatus. [1905 10; < NL < Gk pór(os) passage, way (see PORE2) + ion dim. suffix] * * * …   Universalium

  • porion — The central point on the upper margin of the external auditory meatus; as a cephalometric landmark, it is located in the middle of the metal rods of the cephalometer. [G. poros, a passage] * * * po·ri·on pōr ē .än n …   Medical dictionary

  • Porion — nm narcisse jaune Normandie …   Glossaire des noms topographiques en France


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.